Rechercher
  • Fabienne Olivera

Prévente pendant le confinement?



Depuis quelques jours, de nombreux commerçants proposent à leurs clients de payer aujourd’hui des consommations futures – au moment de la reprise de l’activité – par le biais de cartes cadeaux, de paiements à l’avance de cafés ou de menus …


Leur but ?


Obtenir de la trésorerie maintenant pour pouvoir payer leurs charges fixes pendant le confinement.

Dans la conjoncture actuelle, je comprends très bien ce raisonnement. Cependant, je ne crois pas que ce soit la solution miracle.


Pourquoi ?


Cette vision financière n’est, à mon sens, pas à prendre en considération seule et les risques peuvent être grands.


1. Tous les bons vendus aujourd’hui seront votre chiffre d’affaires de demain


Vos clients vous font une avance de trésorerie aujourd’hui. Quand vous aurez le GO pour ouvrir votre boutique, ces mêmes clients viendront boire, manger, bref, récupérer leur dû.


Poussons à l’extrême le raisonnement : si tout votre CA de la première journée correspond aux clients qui ont fait des paiements anticipés, quelle sera votre trésorerie ce jour-là ?

La trésorerie que vous avez acquise pendant le confinement vous pénalisera au moment du « déconfinement ».


2. Qui dit reprise d’activité dit reprise des achats, donc augmentation du besoin de trésorerie


En reprenant votre activité, vous allez engager l’achat de matières premières et de marchandises, le paiement des salaires…, donc votre besoin de trésorerie augmentera. Mais vos encaissements de CA ayant déjà été réalisés il y a un ou deux mois, vous risquez d’être en manque de cash malgré la reprise.


Conclusion : cette solution est une vision à court terme qui ne tient pas compte des hypothèses futures qui seront nombreuses avec l’avenir incertain qui se profile !

Alors, comment faire pour avoir de la trésorerie maintenant et plus tard ?


C’est là que le travail d’équipe avec les différents départements de votre entreprise commence.


1. Faire une gestion de trésorerie sur plusieurs mois


Si vous suivez mes articles vous savez que c’est mon dada. Il est essentiel de prévoir deux ou trois hypothèses jusqu’à la fin de l’année pour anticiper vos situations futures. Il faudra les actualiser régulièrement en fonction des nouveaux aléas. Mon article de la semaine dernière vous en dira plus.


2. Avoir une communication claire avec ces clients et être imaginatif


Vous pouvez demander à vos clients de venir consommer leur dû plus tard – à partir du mois de septembre par exemple – le temps de vous refaire une santé. Sollicitez votre service client pour cette communication. Quelque soit votre solution, communiquez-la très clairement à votre client avant qu’il vous verse de l’argent.


3. Analyser les habitudes de consommation des bons cadeaux


Si vous avez l’habitude d’utiliser les bons cadeaux, analysez les habitudes de leurs consommateurs pour savoir quelle trésorerie vous manquera sur votre futur chiffre d’affaires, et n’émettez qu’un nombre limité de bons cadeaux pendant le confinement.


4. Négocier les délais de paiement avec vos fournisseurs


Une bonne communication vers vos fournisseurs vous permettra d’avoir des facilités de paiement et ainsi améliorer votre besoin en fonds de roulement.


5. Utiliser les aides de l’Etat


Dans ce contexte, le Prêt Garanti par l’État est l’outil qui me semble le plus intéressant.

Réalisez vos prévisions de trésorerie jusqu’à la fin de l’année et demandez à votre banque ce financement.

  • Vous n’aurez pas d’échéances de remboursement, ni d’intérêts la première année,

  • À l’issue de cette première année, vous pourrez négocier avec votre banque les modalités de remboursement en fonction de votre situation.


Je sais que réaliser des emprunts n’est pas très rassurant mais je trouve que ce procédé est le plus sécurisé pour les entreprises en ce moment. (voir l'article)

Dans tous les cas, parlez avec votre directeur administratif et financier, vos équipes des services clients ou marketing, votre banquier, votre expert-comptable et vos salariés avant de prendre une décision stratégique de cette ampleur.


Le dirigeant ne doit pas rester seul pour une telle décision !


Et si vous voulez avoir mon avis sur votre situation, appelez-moi !


A très vite !


Fabienne

TEL : 06.29.23.72.41

0 vue

© 2020 - ACVISO Finance. Tous droits réservés - Fabienne OLIVERA